Aller au contenu

Caperucita Roja en el puerto de Mar del Plata

Acrylique, 60 x 73 cm
2022

Ventana, el Jardín 389×220
Vendedora Ambulante 389×220
Prohibido Estacionar 389×220
Mercado del Progreso 389×220
Caminito 4
Levando Anclas 389×220
La Terraza 389×220
La Boca No Se Vende 389×220
Garage 389×220
Frutas Verduras 389×220
Caperucita Roja en el puerto de Mar del Plata 389×220

Peintures

Nus

« À la Maison de l’Argentine à Paris, l’exposition De CABA al Sur d’Elizabeth Willson, évoque au travers d’une douzaine de toiles un pan de l’histoire de l’immigration en Argentine. Dans une déambulation colorée depuis les quartiers sud de Buenos Aires jusqu’au port de Mar del Plata sur l’Atlantique, les souvenirs d’enfance, les paysages urbains, les scènes de genres, les portraits ou les anecdotes offrent, tel un témoignage de vie, le regard silencieux sur le quotidien d’une population, que ce soit chez le garagiste, à l’épicerie de l’angle, sous la coupole de la halle ou au marché, mais aussi derrière la palissade de bois coloré, ou encore sur le port avec ses chalutiers et ses loups de mer… Des portraits de famille se préparant pour la fête ou se détendant sur la terrasse dévoilent une vision plus personnelle.
Les toiles sont de formats moyens et la technique est souvent mixte. Le processus est long car « je reviens plusieurs fois sur un même tableau, avant de le considérer comme terminé » nous dit-elle. Le jeu des perspectives stabilise habilement les compositions. Le dessin précis et la liberté de touche se marient avec complicité. Le chromatisme aux tons chauds avec des aplats de couleurs vives où alternent l’ombre et la lumière n’est pas sans évoquer parfois le fauvisme de Marquet.
Les toiles peintes d’Elizabeth Willson ouvrent une fenêtre sur la diversité du monde. »

Isabelle Croizier Varillon
Dr. en Historie de l’art